Soin et conservation des collections - Marche à suivre proposée

Version Français Canadien

En utilisant cette page, vous acceptez la licence Spectrum

Consentement du travail de restauration

Définissez la portée du travail à effectuer.

Les restaurateurs interviennent souvent au cours de plusieurs autres procédures Spectrum. Si un restaurateur a déjà effectué des analyses et fait des recommandations de traitement, celles-ci peuvent constituer le fondement d’un accord quant au travail à réaliser. Autrement, un constat d’état et des recommandations de traitement seront faites par le premier conservateur à recevoir les objets.

Concluez un accord sur le travail à effectuer.

Le travail proposé par le restaurateur doit être accepté par écrit. Cela peut se faire assez simplement si les objets vous appartiennent et si le restaurateur est un employé sur les lieux. Si les objets ne vous appartiennent pas (p. ex., vous proposez un travail de restauration pour un objet prêté dans le cadre d’une exposition), vous devez obtenir le consentement écrit des propriétaires concernés.

Si vous embauchez un conservateur externe, vous devrez obtenir un accord officiel, y compris :

  • L’analyse et les recommandations à la suite d’un constat d’état.
  • Un calendrier du travail.
  • Le nom et les coordonnées professionnelles du restaurateur.
  • L’autorisation d’entreprendre le travail et le nom de la personne responsable.
  • Conditions (p. ex., calendrier des paiements).
  • Toute disposition relative au transport, à la manipulation, à la sécurité, à l’assurance et à l’accès, et ce, au cours du transport et pendant que les objets sont entre les mains du restaurateur.

Classez cette information et notez l’Emplacement des documents dans les dossiers des objets pertinents de sorte que quiconque puisse éventuellement les retrouver.

Fournissez au restaurateur l’information sur chaque objet.

Le cas échéant (et s’ils ne sont pas confidentiels), fournissez au restaurateur l’information suivante pour chaque objet sur lequel il travaillera, et idéalement des images également :

  • Numéro d’objet (ou un numéro d’entrée ou de prêt des articles qui ne vous appartiennent pas).
  • Courte description.
  • Matériaux.
  • Emplacement (si le restaurateur doit obtenir l’objet de l’endroit).
  • Descriptions techniques et analyses de l’état.
  • Historique des restaurations précédentes.
  • Traitement recommandé ou exigences de restauration découlant des analyses de l’état et de l’utilisation prévue.
  • Raison de la restauration.
  • Personne qui effectue la demande.
  • Date de la demande.
  • Date d’achèvement.
  • Dangers pour la santé et la sécurité, et évaluations des risques.

Classez cette information et notez l’Emplacement des documents dans les dossiers des objets pertinents.

Consignez l’information sur le travail de restauration avant qu’il ne soit effectué.

Cela doit comprendre :

Information sur l’identification des objets ou Information sur l’entrée des objets

  • Numéro d’objet ou Numéro d’entrée des objets, ou lots d’objets, faisant l’objet d’un travail de restauration.

Information sur la restauration et le traitement

  • Numéro de référence pour le travail – Numéro de référence du traitement de restauration (utilisez un format normalisé).
  • Nom du restaurateur (et ses coordonnées s’il n’est pas sur les lieux) :
    • Restaurateur (utilisez des règles d’inscription des noms propres).
    • Adresse.
  • Responsable de l’autorisation – Autorisateur du traitement de restauration (utilisez des règles d’inscription des noms propres).
    • Date d’autorisation du traitement de restauration (utilisez un format normalisé).
  • Méthode de restauration (utilisez une liste d’autorité) utilisée pour le travail.

Réalisation du traitement de restauration

Déplacez les objets.

Si l’objet doit être déplacé dans vos bâtiments (y compris à partir d’une réserve externe vers un laboratoire de restauration sur place). Allez à Contrôle des emplacements et des déplacements.

Si l’objet est déplacé depuis vos édifices chez un restaurateur externe qui effectuera le travail, allez à Sortie d’objet, puis à Contrôle des emplacements et des déplacements.

Réalisez le traitement de restauration convenu.

Consignation du traitement de restauration

À ce moment-là, ou dès que possible, consignez les détails relatifs au traitement, et le traitement effectué sur chaque objet.

Au cours du travail, ou très tôt par la suite, le restaurateur doit consigner :

Information sur la conservation et le traitement des objets

  • Date à laquelle le traitement a été réalisé :
    • Date de début du traitement (utilisez un format normalisé).
    • Date de fin du traitement (utilisez un format normalisé).
  • La norme Rapport de traitement contenant :
    • Type de travail (p. ex., traitement de restauration, mesures préventives, constat d’état, constat d’état de l’objet prêté).
    • Interventions effectuées (emplacement, procédure, méthode, matériaux utilisés, durée et résultat).
    • Numéro de référence des rapports, photographies, dessins, radiographies par rayons X ou autres types d’images.
    • Recommandations nouvelles ou révisées de manipulation, d’emballage, d’entreposage et d’exposition.
    • Directives d’emballage et de support, le cas échéant.
    • Mises à jour du plan de soin et d’entretien (s’il y a lieu).
    • Date de rappel pour tout travail de suivi ou toute évaluation (s’il y a lieu) (Date du rappel).
    • Détails de toute nouvelle composante ou de reproduction ajustée en fonction d’un objet.

Ajoutez l’information pertinente du dossier de restauration à votre système de documentation.

Si vous utilisez les services d’un entrepreneur externe, vous devriez recevoir une copie de toute l’information consignée au cours du travail. Classez cette information et notez l’Emplacement des documents dans les dossiers des objets pertinents de sorte que quiconque puisse éventuellement les retrouver.

Vous pouvez devoir transférer de l’information essentielle (comme des notes sur les dangers ou des recommandations sur la manipulation) aux enregistrements des objets associés de façon à ce que toute personne qui regarde ces enregistrements y ait immédiatement accès. Si le travail a été effectué par un restaurateur sur place, l’information peut être directement saisie dans votre système de gestion de collection.

Examinez les objets aux dates de rappel convenues.

Afin de vérifier le succès à plus long terme du traitement de restauration, les objets devraient être examinés à des dates de rappel convenues et leur état consigné.

Notes d’orientation

Note 1 : Niveaux de consignation

La portée et la forme de la documentation sur le travail de restauration dépendront du type d’événement ou de traitement de restauration et son effet sur l’objet concerné. Des circonstances particulières peuvent déterminer le niveau de détail possible. Elles comprennent la reprise après sinistre, le traitement de restauration mineur en cas d’urgence, le traitement en grands volumes ou en grande quantité, des mesures de conservation préventives, des activités liées à l’entretien des lieux (p. ex, époussetage des objets sur les étalages ouverts). Des dossiers d’urgence devraient être traités en totalité lorsque les conditions le permettent.

Note 2 : Consignation d’indices matériels susceptibles d’être perdus au cours du travail de restauration

Lorsque des traitements de restauration connus sont entrepris pour invalider des techniques analytiques ou supprimer de l’information potentielle, les effets de ces traitements doivent être notés dans le cadre du résultat. Toute procédure visant à préserver l’information (p. ex., échantillonnage avant un traitement) devrait être consignée. De tels traitements comprennent le traitement à la chaleur des métaux et l’enlèvement de salissure des objets archéologiques. Tous les traitements doivent être consignés en entier aux fins de consultation future pour des raisons de santé et de sécurité, et au cas où les matériaux utilisés commencent à se dégrader et nécessitent un retrait.

Date: 2019

Publié par: Collections Trust et le Réseau canadien d’information sur le patrimoine